Dernière modif: 03 Février 2019
Se connecter S'inscrire
   
 
Titre de la chanson : Le pou et l'araignée


Refrain :
Là tu m', là tu m'emmerdes,
Là tu m', là tu m'fais chier.
Tu nous emmerdes.
Tu nous fais chier.
Tu nous emmerdes.
Tu nous fais chier.
Et l'on entend dans les champs
S'masturber les éléphants.
Et l'on entend dans les prés
Gazouiller les chimpanzés.
Et l'on entend sous les ormeaux
Battre la merde à coups d'marteau.
Et l'on entend dans les plumards
Battre le foutre à coups d'braquemarts.
Non, non, non, non, Saint Eloi n'est pas mort, (bis)
Car il bande encore, (bis)


Un jour un pou dans la rue
Rencontra, chemin faisant,
Chemin faisant,
Une araignée bon enfant,
Elle était toute velue,
Et vendait du verre pilé
Pour s'ach'ter des p'tits souliers.

Le pou, qui voulait la séduire,
L'emm'na chez l'mastroquet du coin,
Troquet du coin.
Lui fit boire cinq, six coups d'vin,
L'araignée ne fit qu'en rire.
La pauvrette ne s'doutait pas,
Qu'elle courait à son trépas.

Le pou lui offrit une prise,
En lui disant d'un air joyeux,
D'un air joyeux :
"Coll'toi ça dans l'trou des yeux,
Et mouch'toi avec ta chemise".
L'araignée qu'en avait pas,
Lui fit voir tous ses appâts !

Le pou, qui n'était qu'une canaille,
Lui proposa trois francs six sous,
Trois francs six sous.
Trois francs six sous, c'est pas l'Pérou.
Ce n'est qu'un fétu de paille.
Si tu m'donnes pas d'tunes de plus,
Tu n'verras pas l'trou mon cul !

Alors, commencèrent les horreurs,
Le pou grimpa sur l'araignée,
Sur l'araignée.
Il n'pouvait plus décoller,
Tant il éprouvait d'bonheur.
Aussi la pauvre araignée,
Ecope la maternité.

Le père, d'l'araignée, en colère,
Lui dit : "Tu m'as déshonoré,
Déshonoré.
Tu t'es laissée enceintrer !
T'es aussi putain qu'ta mère".
La pauvrette de désespoir
S'est filée treize coups d'rasoir.

Le pou, le désespoir dans l'âme,
Se tire la barbe, s'arrache les ch'veux,
S'arrache les ch'veux.
Ah! qu'il dit, "Y-a plus d'bon Dieu"
Et il monte à Notre-Dame,
Et c'est là, qu'il s'a foutu
Les cinq doigts et l'pouce dans l'cul.

Alors les poux du voisinage,
Se réunirent pour l'enterrer,
Pour l'enterrer,
Au cimetière de Champerret,
Tout comme un grand personnage.
A c'était bien triste à voir
Tous ces poux en habit noir.


Là tu m'la, tu m'emmerdes,
Là tu m'la, tu m'fais chier.
Tu nous emmerdes.
Tu nous fais chier.
Tu nous emmerdes.
Tu nous fais chier.
Et l'on entend dans les champs
Pleurnicher les éléphants.
Et l'on entend dans les prés
Sangloter les chimpanzés.
Et l'on entend sous les ormeaux
Battre la merde à coups d'marteau.
Et l'on entend dans les plumards
Battre le foutre à coups d'braquemarts.
Non, non, non, non Saint Eloi n'est pas mort, (bis)
Car il bande encore, (bis)


Retour à la liste des chansons
 
© 1998 - 2019 by Ramuntxo - La CUL-ture Paillarde